RSE & engagement : Enedis et l’ESSEC unissent leurs forces …

RSE & engagement : Enedis et l’ESSEC unissent leurs forces …

.. pour une étude sur l’appropriation de la RSE par les collaborateurs

L’Exécutive Mastère DRH de l’ESSEC a mené pour le compte d’Enedis une étude de référence sur les leviers d’appropriation de la stratégie RSE par les collaborateurs, sans doute la plus vaste étude actuellement disponible sur ce sujet.

 Enedis : une entreprise de service public à impact positif

Aux origines de cette mission, la politique RSE d’Enedis, déclinée du Projet Industriel et Humain 2020-2025 co-construit en 2020 avec les 38 000 salariés et parties prenantes de l’entreprise. La responsabilité sociétale d’Enedis vise à concilier performance industrielle et approche durable pour construire « un service public à impact positif pour la planète, les femmes et les hommes et les territoires » avec une ambition : engager l’ensemble des salariés dans sa mise en œuvre.

 Une méthodologie sur mesure co-construite entre l’ESSEC et Enedis

Co-construite entre les 23 participants du mastère et les équipes d’Enedis, la méthodologie retenue a permis de conjuguer :

–        une approche académique recensant les publications les plus significatives en la matière,

–        un benchmark approfondi réalisé auprès d’entreprises référentes,

–        une approche terrain au cœur d’Enedis matérialisée par la tenue de focus groupes en régions et d’un hackathon de clôture associant plusieurs dizaines de salariés

–        un éclairage international à l’occasion d’un voyage d’étude en Espagne.

Pour Jean-Marie PERETTI, directeur académique du Mastère et titulaire de la Chaire ESSEC du Changement, « le travail d’ampleur réalisé par les participants pour Enedis démontre année après année, qui plus est dans un contexte sanitaire difficile, la richesse et l’efficacité du travail en mode ‘Co’».

 La force d’un projet collectif

Pour la 15ème année consécutive dans le cadre de ce Mastère exécutif, les participants, tous professionnels RH et cadres d’entreprise avertis, ont su mettre en œuvre, entre mars et juillet 2021, une capacité de travail et de mobilisation de premier plan. Les chiffres de la mission confiée par Enedis parlent d’eux-mêmes : 3000 heures de travail, 200 personnes interviewées, 80 comités de pilotages et réunions de travail, 20 groupes internationaux benchmarkés, plus de 200 pages d’analyse et de recommandations.

 Des pistes pour agir

Cette mission d’envergure a permis d’identifier de grandes lignes de conduite. La première d’entre elles étant de ne pas sous-estimer le temps long, nécessaire à cette appropriation ; pour identifier tout ce qui va amplifier l’envie, l’intérêt et l’implication du collaborateur et favoriser un mode managérial plus participatif, interactif et porteur de sens.

Cette coopération exemplaire, ne serait-ce que par l’importance et le volume des travaux produits, ouvre la porte à une diffusion plus large de ces travaux au travers de partages dédiés dans les différents réseaux RH et RSE auxquels chaque partenaire participe.

Campus ESSEC du CNIT La Défense, le 12 octobre 2021, avec les professeurs Jean-Marie PERETTI et Jean-Luc CERDIN de l’ESSEC, Catherine LESCURE, directrice de la communication d’Enedis, Olivier DUHAGON, directeur des ressources humaines d’Enedis, Nicolas PERRIN, directeur du pôle RSE d’Enedis, et quelques représentants de la promotion du MS DRH de l’ESSEC.

Stéphane de StorizBorn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code